PACTES

Lors de son Conseil Municipal du 22 février 2022, la ville de Jarville-la-Malgrange a adopté son Plan d’Actions pour la Conservation et la Transition Ecologique et Solidaire qui doit servir d’impulsion de projets et de pratiques nouvelles en faveur de la transition écologique.

 

Bien que n’étant pas contrainte d’élaborer un tel document, la ville de Jarville-la-Malgrange a pris la décision de s’inscrire dans une démarche visant à se doter d’une feuille de route en la matière.
Divers temps d’échange avec élus, associations, membres du Conseil de Développement Durable de la Métropole et membres du Conseil Coopératif jarvillois, ont permis d’élaborer ce document.

Ce choix n’est pas neutre puisqu’il permet de positionner la protection de l’environnement, le développement durable et la transition écologique et énergétique de la collectivité à la fois comme perspectives et fils conducteur de l’ensemble de son action.

PACTES doit être vu et appréhendé comme un outil de dialogue local, qui doit permettre à la ville de s’interroger sur ses politiques publiques en ayant comme fils conducteurs les questions environnementales de sobriété qu’elles soient énergétiques – de consommation d’espaces, de partage de l’espace public au travers nos modes de déplacement- de son appropriation, son fonctionnement et ses modalités d’intervention dans tous ses champs de compétences.

Cette volonté forte s’accompagne également de l’élaboration d’un autre document stratégique, le « Plan Sobriété – Territoire vertueux » adopté fin 2022. Il complète PACTES en développant un nouveau volant d’actions :
• des actions immédiates pour surmonter l’hiver 2022-2023 marqué par cette crise énergétique
• des actions inscrites sur un temps plus long.

Ainsi, ce travail collaboratif (à l’échelle de la commune, en lien avec l’ensemble des acteurs publics), vise notamment à :

• une amélioration significative de la qualité du bâti communal et de son utilisation par un programme d’actions dédiées (réflexions sur l’amélioration et l’optimisation des usages, pédagogie des usagers, programme Intracting) et la mobilisation d’une enveloppe inédite d’un montant de 1 600 000 € (dont 600 000€ de prêt à taux bonifiés par la Banque des Territoires et 1 000 000 € dégagés sur le budget d’investissements), permettant d’engager une profonde rénovation du patrimoine municipal bâti ;
• une réflexion sur l’impact de la commande publique au travers de mutualisations à développer ou à renforcer, de l’introduction de critères ambitieux dans les marchés publics (comité achats, SPASER…) ;
• des politiques publiques toujours plus co-construites avec les habitants et acteurs du territoire, en faisant preuve de pédagogie et d’accompagnement, item qui sera le signal du développement de la démocratie coopérative sur notre commune notamment via la montée en puissance du Conseil Coopératif) ;
• un soutien au développement de nouveaux usages du domaine public et privé (jardins et potagers partagés, lieux candidats inscrits au P2M, autopartage…), qui favoriseront l’émergence de la démocratie implicative qui réunit les citoyens et leurs élus dans une relation de proximité immédiate et les associe dans la recherche de solutions au niveau d’une rue, d’un quartier.

documents à télécharger

Plan Sobriété et Territoire Vertueux

La guerre en Ukraine, les tensions sur les approvisionnements des matières premières et des fournitures, la crise énergétique mondiale induite, ainsi que les épisodes caniculaires de l’été et leurs incidences malheureuses (sécheresse, incendies…), sont deux marqueurs majeurs de cette année 2022 ayant bouleversé le continent européen. Les conséquences de ces crises géopolitique et climatique sont multiples, à commencer par l’augmentation importante du coût de la vie qui est venue frapper de plein fouet l’ensemble de nos concitoyens et, en particulier, les plus fragiles. Après la crise de la COVID-19, la hausse continue et massive du coût de l’énergie observée depuis la fin de l’année 2021 est devenue un nouveau défi à surmonter pour l’ensemble des acteurs. Les collectivités territoriales se préparent ainsi à affronter une année 2023 au cours de laquelle il faudra absorber à la fois d’importantes hausses des charges de fonctionnement et de possibles restrictions sur certains usages. En effet, après avoir connu au courant de l’été 2022 une limitation de l’utilisation de l’eau, des délestages électriques sont envisagés ces prochains mois et le gaz pourrait également manquer en fonction de la rigueur de l’hiver à venir.

Ce contexte inédit depuis plusieurs décennies en Europe, appelle des réponses publiques à chaque niveau de décision. C’est le sens de ce « Plan de sobriété – Territoire vertueux ». Si la ville de Jarville-la-Malgrange a déjà fait montre de sa prise de conscience face à ces enjeux de transitions (démocratique, démographique, économique, environnementale, écologique, sociale et culturelle) en engageant « Le chemin des métamorphoses » adopté en février 2022 et en élaborant son « Plan d’actions pour la conservation, la transition écologique et solidaire » (PACTES), il convient de compléter cette démarche par un nouveau volant d’actions :

  • des actions immédiates pour surmonter les prochains mois, tout en accélérant les mutations et transitions déjà engagées. Ces premières décisions d’urgence devront aussi être la première marche d’un nouveau modèle de fonctionnement pour notre collectivité ;
  • des actions inscrites sur un temps plus long, co-construites avec l’ensemble des citoyens, des acteurs privés (entreprises, associations) et publics (Métropole, Département, Région, État) par l’implémentation de politiques publiques prenant toute la mesure du défi collectif se dressant devant nous.