Etude sur les habitudes commerciales des Jarvillois

Lundi 17 décembre dernier s’est tenue, en présence des commerçants de la commune et de l’Association Jarville Affaires, la première restitution de l’étude des habitudes commerciales des Jarvillois vis-à-vis du commerce local, réalisée par l’agence SCALEN, la CCI 54, en présence du service Développement économique de la Métropole du Grand Nancy.

Cette étude est le reflet  d’une volonté de poursuivre un travail de réflexion et de développement avec les acteurs économiques de la Commune, initiée en 2014 par la Municipalité

L’objectif de cette étude est non seulement de lutter contre la vacance commerciale (elle est, à Jarville-la-Malgrange, dans la moyenne basse des Villes de France) mais aussi d’anticiper les mutations éventuelles et proposer toujours des prestations de proximité aux habitants.

L’intérêt porté par les gérants de commerces présents à la réunion et l’exposé de leurs préoccupations sur la situation commerciale de la commune, a permis de faire avancer le débat. Plusieurs constats en sont ressortis : la disparition de certains commerces et donc la présence de cellules vacantes principalement rue de la république, même si il y a un renouvellement et de nouvelles enseignes, dont certaines en projet ; le manque évident de chalands, lié en partie à une forte hausse des achats sur internet et la proximité de grandes zones commerciales, constatées et confirmées par l’ensemble des commerçants présents ce jour-là. Il existe aussi une rupture urbaine, entre Jarville-haut et Jarville-bas, matérialisée par le chemin de fer, ce qui crée et accentue des disparités.

Le secteur ne manque pourtant pas d’atouts : considéré comme un pôle intermédiaire par la Métropole du Grand Nancy, dans la mise à jour récente de sa stratégie commerciale, au même titre que les Nations à Vandoeuvre ou Auchan à Tomblaine ; la rue de la République dans le prolongement du Boulevard de Strasbourg de Nancy, est desservie par une ligne 2 très fréquentée, avec une densité de commerces qui reste importante, et dont les acteurs, avec le soutien de la Ville, souhaitent maintenir et développer encore toute l’attractivité.

A l’issue de cette étude, au printemps 2019, un plan d’action et des objectifs seront définis, notamment en matière de projet économique et urbanistique, dans la perspective de la réalisation du projet « Cœur République », au centre-ville.

 

EXEMPLES DE LOCAUX RÉHABILITÉS EN 2018 :