Expression démocratique

Conformément à la loi du 27 février 2002 sur la démocratie, cet espace est réservé à l’expression des conseillers n’appartenant pas à la majorité municipale. Les articles signés sont sous la responsabilité de leurs auteurs.

  • LISTE « JARVILLE-LA-MALGRANGE, MA VILLE »

GRAND NANCY : ENTRE ÉLECTORALISME ET IRRESPONSABILITÉ
(Extrait du bulletin municipal « JARVILLE LE MAG » de AOUT 2018)

Depuis la mise en service de la ligne 1 du tram, le sujet des transports en commun dans l’agglomération revient régulièrement sur le devant de la scène. Conçue et inaugurée dans la précipitation quelques mois avant les élections municipales de 2001, la ligne 1 demeurera un fiasco technique et financier ; les grands-nancéens payant doublement ces choix à hauteur du coût exorbitant de l’investissement et de sa maintenance et d’un réseau de transport amputé au détriment du territoire. C’est, en effet, seulement en 2012 que la ligne 2 – tellement promise ! – a été mise en service mais, avec des bus à haut niveau de service et au prix d’un réseau aux fréquences réduites sur certaines lignes – comme sur les lignes 10 et 12 –, dégradant ainsi un peu plus le service et, par conséquent, son attractivité.

D’ores et déjà à saturation, la ligne 1 du tram (le matériel roulant) arrive à bout de souffle techniquement en 2021. La Métropole du Grand-Nancy a donc engagé depuis plusieurs années des études pour renouveler cette ligne. Dans le cadre d’une concertation conduite pendant plusieurs mois, le débat a été élargi, au-delà du renouvellement de la ligne 1, aux conditions de son extension, notamment jusqu’à la Porte Verte à Essey-lès-Nancy et Roberval à Vandœuvre-lès-Nancy. Tout au long de cette concertation, le débat s’est focalisé sur les modalités d’accès au plateau de Brabois depuis le Vélodrome, dont la variante « sans rupture de charge » fait passer le budget global de l’opération de 250 à 380 millions d’euros.

La gestion politique et financière de ce dossier devient inquiétante. Toujours à la recherche d’un « projet métropolitain » qui se perd dans des considérations générales, souvent banales et parfois « fumeuses », l’exécutif de la Métropole est incapable de déterminer des priorités dans différents projets dont le financement n’est pas assuré. Alors qu’il constitue un enjeu majeur pour notre agglomération, le dossier du renouvellement et de l’extension de la ligne 1 est devenu l’objet d’enjeux et de marchandages électoralistes à l’approche des élections municipales de 2020. Pour ne fâcher personne, les décisions sont régulièrement reportées et la dernière délibération du mois de mai 2018 porte sur une facture de 380 millions d’euros, non financée mais, dont les grands nancéens découvriront la note salée sur la fiscalité locale après 2020.
Avec 700 millions d’euros d’endettement fin 2017, la Métropole du Grand-Nancy présente une situation financière très dégradée. Alors que cet endettement devra être prioritairement remboursé dans les dix prochaines années, l’exécutif actuel de la Métropole signe des chèques en bois à dix-huit mois des prochaines élections, laissant les contribuables grands-nancéens faire les frais de cette irresponsabilité à visée électorale.

Vincent Matheron – Marie-Claude Mouandza – René Mangin – Anne Wucher – Noureddine Aouchache
Contact : jlm.maville@gmail.com


  • LISTE « UNIS POUR JARVILLE »
CARTON ROUGE !
 (Extrait du bulletin municipal « JARVILLE LE MAG » de AOUT 2018)

Chères Jarvilloises, chers Jarvillois

Au cours de la campagne, J-P Hurpeau avait fait la promesse de ne pas augmenter les taux. Le Maire le rappela dans son édito de juin 2014. Pour notre part, nous avions pris l’engagement de contrôler rigoureusement l’action de la majorité. Le temps est venu de sortir le carton rouge.

Malgré une augmentation des dotations cette année, une hausse de 7% du taux communal de chaque taxe que l’équipe de J-P Hurpeau a décidée, vient s’ajouter à la hausse des bases indexée sur les prix de 1,24%. Les Jarvillois se souviendront de cette hausse, en 2018, de près de 9%.

En effet, la commune bénéficie déjà d’une indexation de sa fiscalité sur la hausse des prix, alors que les salaires et les retraites, eux, sont bloqués depuis de nombreuses années. Sur 10 ans, la fiscalité de la ville de Jarville a augmenté de 47% !
Ce n’est pas faute de vous avoir prévenu, Monsieur Hurpeau, que vous alliez droit dans le mur. Ainsi, en juin 2016, nous avions rendu public l’évidence du manque de rigueur quant à la gestion municipale. « Les chiens aboient, la caravane passe » répondit le Maire, coincé dans ses certitudes. Il lui reste maintenant à faire profil bas. Après les associations, les jeunes avec la suppression des classes de neige et les moins jeunes, c’est aux contribuables de supporter le financement de ces dépenses inconsidérées. Les dépenses de fonctionnement sont passées de 7 833 735€ en 2008 à une prévision de 8 606 141€ en 2018. Ainsi, le manque de rigueur dans la maîtrise des dépenses de fonctionnement ne permet pas de dégager l’autofinancement suffisant pour financer l’image de bâtisseur que veut se donner le Maire.

Au lieu de hiérarchiser les projets pour en dégager les plus utiles aux Jarvillois, de les étaler dans le temps et de les ajuster aux moyens financiers de la ville, J-P Hurpeau a choisi une autre voie : La gestion d’une commune avec J-P Hurpeau est simple, en l’absence de compétence, le contribuable paye ! Faites vous votre opinion et suivez nous sur facebook : Unis pour Jarville.

Au moment des restructurations des territoires et des regroupements de communes, fallait-il engager des travaux pharaoniques ? Des échanges sur la dimension à donner à notre Hôtel-de-ville auraient permis d’éviter de surdimensionner le projet et d’ainsi gaspiller les moyens financiers.

Maintenant il reste au contribuable à payer !

Claude LAVICKA, Henri BAN, Dominique ANCEAUX
Liste Unis pour JARVILLE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.