CONFÉRENCE : CANCER ET PRÉVENTION

Aujourd’hui encore, on associe souvent le cancer à la fatalité, à l’âge, ou bien aux facteurs héréditaires. Si les seniors sont en première ligne, il faut nuancer ce risque puisqu’en réalité, 40% des cancers détectés sont liés à nos modes de vies, et pourraient donc être évités. En s’informant et en mettant en place des habitudes de vie plus saines, il est possible de prévenir ces risques.

Le lundi 26 mars 2018 à 14h00, le Docteur Aurélien LAMBERT, Oncologue médical et Président de l’Association des Jeunes Cancérologues de Lorraine, donnera une conférence sur la prévention du cancer à l’Espace Françoise CHEMARDIN.

Tant de choses sont dites à ce sujet, mais les recherches démontrent clairement que notre mode de vie, notre alimentation et la pratique d’une activité physique sont des atouts importants pour notre santé et pour prévenir le cancer. Cette conférence démêlera le vrai du faux, en passant en revue toute une série de facteurs.

Mars Bleu

Comme chaque année, le mois de mars se met aux couleurs de « MARS BLEU » pour rappeler l’importance du dépistage du cancer colorectal qui représente, par sa fréquence, le troisième cancer chez l’homme et le deuxième chez la femme. Or, dans 9 cas sur 10, ce cancer peut être guéri s’il est détecté à un stade précoce.

En effet, le cancer colorectal se développe lentement. La tumeur, appelée polype, apparaît sur la paroi interne du côlon et du rectum. L’évolution d’un polype en cancer peut durer une dizaine d’années.

Le dépistage du cancer colorectal s’adresse aux hommes et aux femmes âgés de 50 à 74 ans. Il s’effectue grâce à un test rapide et efficace à faire chez vous. Remis par votre médecin à l’occasion d’une consultation tous les deux ans, le test est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie, sans avance de frais.
⇒Découvrez le test immunologique en image

 

Alors n’attendez pas et faites-vous dépister !

Le cancer colorectal est le 2e cancer le plus meurtrier, après le cancer du poumon. Chaque année, il touche 43 000 personnes en France, le plus souvent après 50 ans, et est responsable de 18 000 décès.

L’INCa rappelle l’intérêt du dépistage : détecter tôt un cancer ou une lésion précancéreuse pour augmenter les chances de guérison.



Source ars.sante.fr

 

Pour plus d’informations, contactez le C.C.A.S au 03.83.57.24.36.